Road-trip sur la côte ouest des États-Unis (2 semaines).

Partager cet article
  • 1
    Partage

Un de mes plus grands rêves était de faire un road-trip sur la côte Ouest des États-Unis. Ces grands espaces, cette nature impressionnante, ces villes typiques des USA. Avec mon amie Amandine, nous avons décidé de sauter le pas et de partir à l’aventure, en passant deux semaines on the road ! Bon j’étais pas très rassurée de conduire autant dans des endroits que je ne connaissais pas, mais au final la conduite a été très facile (sauf à Vegas où c’était horrible avec des autoroutes à mille voies).

J’ai vu mille choses en peu de temps, et le fait de bouger tout les jours m’a donné l’impression d’être partie vraiment plus longtemps. L’un de mes plus beaux voyages à ce jour et je sais que j’y penserai toute ma vie. C’était mon rêve : check !
Côté organisation, nous avons choisi de tout réserver à l’avance via Airbnb et Booking. Nous sommes arrivées de San Francisco et avons fait une boucle pour repartir de San Francisco. J’aurais bien aimé poussé plus loin que le Grand Canyon vers l’est, mais en deux semaines c’était très short. Pas grave, j’y retournerai 🙂

Voici un résumé des différentes étapes :

  • Étape 1 : San Francisco (3 jours)
  • Étape 2 : Yosemite / Mammoth Lake (1 jour)
  • Étape 3 : De Mammoth Lake à Darwin (1 jour)
  • Étape 4 : Death Valley (1 jour)
  • Étape 5 : Las Vegas (1 jour)
  • Étape 6 : Le Grand Canyon (2 jours)
  • Étape 7 : La route 66 jusqu’à Los Angeles (1 jour et demi)
  • Étape 8 : Los Angeles (3 jours)
  • Étape 9 : De Los Angeles à Santa Barbara (1 jours)
  • Étape 10 : Big Sur et la côte Pacifique(1 jour)

ÉTAPE 1 : SAN FRANCISCO

(3 JOURS)
San Francisco est une ville assez fascinante, j’ai été un peu décontenancée par sa structure urbaine : il n’y a pas de centre-ville à proprement parlé, on va trouver dans chaque quartier des petits centres avec parfois une ou deux rues commerçantes, le reste étant du résidentiel. Mais l’atmosphère qui y règne est bien celle que j’imaginais, où se confrontent les communautés “hippie” et les populations aisées. Beaucoup de pauvreté cependant, j’ai appris que la ville avait une politique très ouverte sur l’accueil des plus démunis et que c’est pour cette raison qu’il y en avait autant. Mais je n’ai jamais senti d’insécurité.

San Francisco c’est très grand. Nous on a tout visité à pied mais je dois dire qu’à la fin de la journée nos jambes ne nous ont pas remerciées. On a pris le bus quelques fois mais la marche reste la meilleure façon de découvrir la ville. Nous sommes restées 3 jours complets à San Francisco, cela suffisait je pense après nous aurions un peu tourné en rond…

Bref, partons à la découverte de cette ville magnifique avec quelques adresses :

1. CHINATOWN

Chinatown à San Francisco c’est quelque chose ! Des bâtiments hyper colorés aux tonalités asiatiques. On s’y sent bien mais pour le coup c’est vraiment dépaysant. Le Dragon’s gate vous indiquera d’où vous pouvez commencer votre visite du quartier. Chinatown à San Francisco c’est quelque chose ! Des bâtiments hyper colorés aux tonalités asiatiques. On s’y sent bien mais pour le coup c’est vraiment dépaysant. Le Dragon’s gate vous indiquera d’où vous pouvez commencer votre visite du quartier.
À côté du quartier, une adresse trop charmante au bord de l’eau pour manger un petit déjeuner : le Red Java’s house. Dans une petite bicoque qui donne sur l’eau. On y a mangé de bon pancakes !

Adresse : Red Java House, Pier 30, San Francisco, CA 94105,








2. FISHERMAN’S WHARF

En remontant vers le nord, le quartier de Fisherman’s wharf au bord de l’eau est vraiment agréable pour une promenade sur les jetées comme on peut en trouver aux États-Unis. Je vous conseille de vous y balader et de vous arrêter à la jetée 39 pour y voir les phoques qui se dorent la pilule au soleil. Je les adore.


3. GOLDEN GATE BRIDGE

Ensuite on a continué vers l’ouest (toujours à pieds) en direction du Golden Gate Bridge. C’est la fameuse vue de San Francisco, celle qui m’a faite rêver toute ma jeunesse. On a décidé de ne pas traverser le pont pour plusieurs raisons, mais surtout parce qu’il faisait hyper froid (oui même en août), et qu’il y avait beaucoup de vent. On s’est dit que sur le pont ça allait être infernal, et en plus on voulait surtout le voir sur sa longueur. Nous avons décidé de se poser sur la plage d’où on avait une belle vue sur le pont. On s’est posées dans un endroit qui s’appelle Crissy Field (googlisable), et on a observé le pont depuis cet endroit. Il y avait un petit coin de verdure où on s’est posées.

4. ANDY GOLDSWORTHY’S WOOD LINE

En repartant du Golden Gate bridge, on a bifurqué vers le sud, pour aller voir un endroit que j’avais vu en photo et que je trouvais très beau, une sorte de forêt d’eucalyptus dans laquelle un artiste qui s’appelle Andy Goldworthy, a fait une installation en posant des troncs d’eucalyptus sur le sol de manière tortueuse. C’était assez chouette pour la parisienne que je suis, de voir ces petits bouts de nature revivifiants dans une grande ville comme San Francisco. La hauteur des arbres tous fins est impressionnante.


5. TOMMY’S JOYNT

On est ensuite redescendues vers le quartier du Civic Center pour aller manger au Tommy’s Joint, un bon restaurant à l’américaine comme je les aime. Une façade à l’ancienne, un peu années 70 hyper colorée. À l’intérieur c’est un mix entre un pub et un restaurant BBQ, une ambiance particulière que j’ai adoré. Au niveau de la nourriture c’est.. de la viande. Du Corned beef, du pastrami, et tutti quanti. En sandwich ou en plat. C’était super bon et vraiment pas cher, une petite halte sympa pour manger un morceau, mais donc pas adapté aux veggie 🙂

Adresse : 1101 Geary Blvd, San Francisco, CA 94109,



`

6. ALAMO SQUARE

Le lendemain on se dirige vers l’autre vue mythique de San Francisco : Alamo Square. Vous savez, c’est la vue qu’on voit dans le générique de la série « La fête à la maison » où toute la petite famille pic-nique au milieu de maisons colorées à toit pointu. Toute mon enfance je me suis dis que cet endroit avait l’air trop cool. Bon avec tous les touristes ça l’était un peu moins j’avoue, mais les maisons Victoriennes sont super belles et surtout on a une vue en hauteur sur la ville. Ces maisons ils les surnomment les « Painted ladies » en raison de leurs couleurs.

7. LOWER HAIGHT ET HAIGHT ASHBURY

On a continué ensuite de se promener dans les alentours, dans le quartier Lower Haight, où on a vu tout plein de maisons victoriennes aussi belles les unes que les autres. Ces couleurs ça apporte vraiment quelque chose à ces rues qui seraient un peu monotones autrement.En allant vers l’ouest ensuite on arrive dans le quartier de Haight Ashbury.

8. HAIGHT STREET

Haight street c’est la rue la plus cool de SF, des couleurs partout, des boutiques hippie, des fresques sur les murs… On se croirait revenus dans les années 70 du Summer of Love. Partout on sent le fantôme des hippies rôder. J’adore.

9. LE CASTRO

Nous sommes ensuite redescendues (toujours à pattes) vers le quartier du Castro, quartier gay de San Fransisco. Surtout très coloré car partout on retrouve les couleurs du drapeau gay qui reprend les couleurs de l’arc-en-ciel. On a descendu toute la Castro street où vous trouverez plein de boutiques et restaurants. Cette rue vous fait arriver en la descendant vers le sud à Noe Valley, qui a pour seul intérêt (car très résidentiel) de vous donner une vue imprenable sur la ville.

10. MISSION DISTRICT

En continuant sur Castro street prenez la rue 24th street vers l’est, qui va vous amener vers mon quartier préféré de SF : le Mission district. A vrai dire je ne l’avais pas repéré en faisant mes recherches pré-voyage, on est tombées dessus pas hasard. Mais on est entrées avec ce quartier sans le savoir dans le quartier hispanique de San Francisco, et tout ce que ça comprend : de la couleur partout, de la musique, de la danse… J’ai adoré l’ambiance.Quand vous êtes sur la 24th street en allant vers l’est, il va vous falloir remonter toute la Mission street. Mais avant de le faire, arrêtez vous dans la Balmy Alley, une petite impasse dont les murs sont tous recouverts de fresques. C’était super beau !


Notre séjour à San Francisco s’achève le lendemain avec la location de voiture pour débuter notre road-trip

ÉTAPE 2 : YOSEMITE / MAMMOTH LAKE

(1 JOUR)
Une fois la voiture de location dans nos mains, nous voilà parties pour Yosemite, ce parc national connu pour ses sequoias géants, ses cascades, ses monolithes de granit… Bref la nature à l’état pur. J’avais prévu d’aller visiter tous les points les plus beaux de Yosemite, malheureusement les incendies ravageaient à ce moment là la région. Du coup impossible d’entrer dans le parc et nous avons du nous résoudre à le contourner.

Voici néanmoins l’itinéraire que nous avions prévu, avec les temps de route. Cela peut peut-être en aider certains 🙂 :
Départ 9h30 San Francisco
13h : arrêt restaurant Buckmeadows (à environ 3h30 en voiture) – 45 min sur place
14h : Rainbow pool (à 4 mn en voiture) – 30 min sur place
15h20 : Tunnel view (à 50 min en voiture) – 30 min sur place
16h30 : Cook’s meadow – 30 min de marche (à 15 min en voiture) – 40 min sur place
18h15 : Olmsted point (à 1h15 en voiture) – 20 min sur place
18h40: Tenaya Lake (à 4 min en voiture) – 20 min sur place
19h10 : Tuolumne Meadows (à 11 min en voiture) – 20 min sur place
20h30 : Mammoth lake – poser affaires (à 1h en voiture)

Mais du coup nous sommes allées directement à Mammoth Lake, en nous arrêtant dans divers endroits hyper beaux :

1. TRAVERTINE HOT SPRINGS

Travertine Hot Springs c’est un lieu étonnant avec des sources d’eau chaude avec une vue sur les montagnes. On y a fait une halte pour se baigner c’était hyper agréable. Mais comme vous pouvez le voir sur les photos l’atmosphère n’était pas terrible à cause des feux de forêt environnant…

2. MONO LAKE

Cet endroit est absolument merveilleux, nous y sommes arrivées en fin de journée, donc au moment où le soleil commençait à se coucher et les couleurs étaient vraiment trop belles. Mono Lake est un lac d’eau salée (il y aurait environ 280 000 tonnes de sel dissous dans l’eau du lac) et il est réputé pour ses tufa, qui sont des formations d’argile cimentées sous forme de petites tours. Le lac est entouré de montagnes et d’une flore exceptionnelle, qui rendent cet endroit magique. La biodiversité y est très riche également. En plein mois d’août nous y étions seules… Vraiment magique à faire absolument !


3. MAMMOTH LAKE

Mammoth Lake est une ville au pied de Yosemite, un endroit un peu coupé du monde et du temps. Nous y sommes arrêtées pour y passer la nuit. On n’en a donc pas vu grand chose, mais c’est une ville très agréable.

4. WILD WILLY’S HOT SPRING

Il s’agit de sources d’eau chaude naturelles. C’est un endroit magnifique et paisible, avec une vue sur les montagnes au loin. Un paysage un peu lunaire quand même, je vous laisse en juger. Et donc vous vous baignez dans différents bassins de chaleur plus ou moins élevée. Moi j’ai adoré cette petite étape, il ne faisait pas froid à l’extérieur mais la chaleur des sources était hyper agréable surtout dans un paysage aussi beau.


5. HORSESHOE LAKE

Horseshoe Lake c’est un endroit magnifique, un lac entouré de forêt. Paisible au possible. Le tour du lac est faisable en 1h30 de marche. Et comme une image vaut mille mots, je vous laisse apprécier en photos.


Et puis quand même puisqu’il s’agit d’un road-trip, la route en elle-même était magnifique. Nous nous sommes arrêtées à plusieurs reprises pour faire des photos. J’ai adoré les paysages et cette route souvent déserte.






ÉTAPE 3 : DE MAMMOTH LAKE À DARWIN

(1 JOUR)
Notre étape numéro 3 consiste à visiter ce qui se trouve sur la route qui nous mène à la Death Valley. Avant d’entrer dans la fameuse “Vallée de la mort” nous avons passé une nuit à Darwin (ne manquez pas ce récit il vaut le détour) et avons visité sur notre chemin la ville de Lone Pine et les magnifiques formations rocheuses d’Alabama Hills.

1. LONE PINE

Lone Pine n’a pas un énorme intérêt en soi si ce n’est d’être une bourgade typique de cet endroit des États-Unis et de constituer une petite halte sympa sur le chemin qui mène à la Death Valley depuis Yosemite. Nous nous sommes arrêtées boire un verre chez Jake’s Saloon, un saloon comme on l’idéalise dans notre tête de franchouillard 🙂 Lone Pine n’a pas un énorme intérêt en soi si ce n’est d’être une bourgade typique de cet endroit des États-Unis et de constituer une petite halte sympa sur le chemin qui mène à la Death Valley depuis Yosemite. Nous nous sommes arrêtées boire un verre chez Jake’s Saloon, un saloon comme on l’idéalise dans notre tête de franchouillard 🙂 J’ai adoré cette petite halte, je vous la conseille.
Adresse : Jake’s Saloon, 119 N Main St, Lone Pine, CA 93545, United States


2. ALABAMA HILLS

Juste à côté de Lone Pine, il faut absolument faire un stop aux Alabama Hills. Formations rocheuses qui font partie de la Sierra Nevada, c’est hyper impressionnant ! J’ai lu que beaucoup de films avaient été tournés à cet endroit, et je comprends pourquoi. Vraiment dépaysant, lunaire encore une fois. Juste à côté de Lone Pine, il faut absolument faire un stop aux Alabama Hills. Formations rocheuses qui font partie de la Sierra Nevada, c’est hyper impressionnant ! J’ai lu que beaucoup de films avaient été tournés à cet endroit, et je comprends pourquoi. Vraiment dépaysant, lunaire encore une fois.

3. DARWIN

En fin de journée nous arrivons à Darwin, notre étape pour la nuit avant d’aller dans la Vallée de la mort aux aurores le lendemain. Darwin c’est une presque ville fantôme en plein milieu du désert. C’est un lieu absolument incroyable qui ne compte que 43 habitants. Bon alors pour être complètement transparente, j’ai réservé une chambre chez l’habitant via Airbnb, sans vraiment regarder ce qu’était cette ville.
J’ai vu que la maison était jolie, les commentaires dithyrambiques, j’ai regardé le plan sur Google maps il y avait des rues et c’était près de la vallée de la mort : bref c’était parfait.

En arrivant, je ne m’attendais en fait pas du tout à ce qu’on arrive en plein… désert. Mais un désert avec des habitations faites de bric et de broc, un paysage surnaturel. Il y avait à côté de la ville autrefois une mine d’argent, aujourd’hui fermée. D’où quelques structures comme une poste, une salle des fêtes ou encore une prison laissées à l’abandon. Au début nous étions enchantées de cette découverte, après tout c’était un endroit insensé, une expérience hors du commun que nous allions vivre. Mais après avoir rencontré quelques habitants (un peu chelou, en mode massacre à la tronçonneuse si vous voyez la référence…) ma pote et moi avons commencé à flipper. Mettez vous à notre place : deux filles dans un endroit à 1h de tout, aucun réseau de téléphone, quasiment que des hommes dans ce village (et bon vraiment très chelous), l’un des habitants est venu vivre ici car il n’y avait selon ses mots “pas de flics et pas d’église”, et une atmosphère vraiment bizarre…
En fait on a carrément flippé, si bien qu’on s’est enfuies du Airbnb à 4h du matin tellement on n’arrivait pas à dormir et qu’on se faisait des scénarios dignes des plus grands films d’horreur.

En fait je suis contente d’y être allée car c’était magnifique, tout ce que j’aime ce mélange de paysage lunaire et de ruines, mais je déconseille d’aller y passer une nuit. Ok il ne nous est rien arrivé on a surement psychoté pour rien, mais je vous jure qu’on y était dans le film; c’était la Colline a des yeux ou Massacre à la tronçonneuse. Bref Darwin reste mon meilleur et mon pire souvenir de ce voyage tout à la fois.

ÉTAPE 4 : DEATH VALLEY / VALLÉE DE LA MORT

(1 JOUR)
On arrive dans l’expérience la plus impressionnante de ma vie, la Death Valley ou Vallée de la mort. Cet endroit qui bat tous les records et notamment celui d’avoir connu la température record de chaleur. Nous y sommes arrivées à 5h du matin après notre départ en trombes de Darwin 🙂
Du coup nous avons pu voir le lever de soleil mais déjà à cette heure là il faisait 30°… Nous avions choisi de toute façon d’arriver très tôt de peur que la voiture ne tienne pas le coup sous la chaleur qui peut atteindre 50° à cette période de l’année.
Je ne regrette pas d’y être allée, c’était vraiment sublime. Entre la Death Valley et le Grand Canyon mon coeur balance…

Voici les points d’intérêt où nous nous sommes arrêtées avec les temps de parcours en voiture : Mesquite Flat sand dunes – à 1h15 en voiture depuis Darwin
Badwater – à 45 min en voiture
Artist’s palette – à 20 min en voiture
Zabriskie point – à 20 min en voiture
Goldwell open air museum – à 50 min en voiture
Rhyolite – à 2 min en voiture
Mel’s diner – à 11 min en voiture

1. MESQUITE FLAT SAND AND DUNES

Mesquite est un endroit où il y a de belles dunes de sables, on s’y est posées pour regarder le lever du soleil c’était magique (même si on était K.O)

2. BADWATER

Badwater c’est l’arrêt d’après, à 45 min de Mesquite, il faut prendre la route qui descend à Betty Junction. C’est un must-see. C’est en fait un lac de sel, mais donc dur, sur lequel on peut marcher. Il s’agit du point le plus bas de l’Amérique (bon ça c’était pour l’info “le saviez-vous”) mais c’est surtout juste surréaliste.

On est arrivées là-bas à 9h du matin et en fait il faisait déjà 1000 degrés c’était très difficilement supportable. Il faut se garer et ensuite marcher 15min pour atteindre le lac. Mais ces 15 min m’ont parues interminables. J’étais limite en tachycardie.. Mais je ne regrette pas car une fois arrivé au lac c’était vraiment incroyable, une étendue blanche comme je n’en avais jamais vue avant, on se croirait sur la lune.

3. ARTIST’S PALETTE

Artist’s palette c’est un endroit dans les roches où l’on aperçoit des roches de différentes couleurs. Bon je n’ai pas trouvé les couleurs aussi impressionnantes qu’on peut le voir sur les photos Google (merci Photoshop), mais c’était quand même super beau. Artist’s palette c’est un endroit dans les roches où l’on aperçoit des roches de différentes couleurs. Bon je n’ai pas trouvé les couleurs aussi impressionnantes qu’on peut le voir sur les photos Google (merci Photoshop), mais c’était quand même super beau.

4. ZABRISKIE POINT

Zabriskie Point c’est le point de vue le plus connu de la Death Valley, un paysage de montages érodées, lunaire (ce mot revient souvent je sais mais je vois pas meilleur adjectif pour décrire tout ça). Ce qu’en dit Wikipédia : La zone de Zabriskie Point et de ses environs correspond au lit d’un ancien lac asséché il y a cinq à dix millions d’années. Les sols ont ensuite été inclinés et poussés vers le haut par la force des mouvements de l’écorce terrestre, puis érodés par le vent et l’eau. Ils contiennent des borates et du gypse.Zabriskie Point c’est le point de vue le plus connu de la Death Valley, un paysage de montages érodées, lunaire (ce mot revient souvent je sais mais je vois pas meilleur adjectif pour décrire tout ça).

5. GOLDWELL OPEN AIR MUSEUM

On y est malheureusement pas allées car on était crevées et nous avions encore de la route pour Vegas (je rappelle qu’on s’était levée à 4h :D), mais ça a l’air vraiment trop cool comme endroit donc je vous le mets ici quand même. Il s’agit d’un musée à ciel ouvert, avec des sculptures d’art contemporain, là. En plein milieu du désert. Surréaliste. Dali aurait adoré (et moi aussi si j’y étais allée).

6. RHYOLITE

Rhyolite non plus on y est pas allées (c’est juste à côté de Goldwell) mais je pense que ça vaut le détour si vous avez le temps. Il s’agit d’une ville fantôme comme on les aime, dans le désert, avec des ruines. Moi en tout cas c’est le genre de paysage que j’adore.

ÉTAPE 5 : LAS VEGAS

(1 JOUR)
Bon qu’on se le dise, Las Vegas c’est l’enfer sur terre. Je n’ai pas du tout aimé, déjà il faisait une chaleur d’enfer, et puis c’est le vice à tous les coins de rue (oui j’étais au courant en y allant, mais je pensais pas que ce serait à ce point : gens à poil, alcolisés/camés, musique à fond dans la rue…). Bon je suis quand même contente de pouvoir dire que j’y étais, parce que honnêtement c’est une ville qui ne ressemble à aucune autre, tout y est démesuré. Et pour moi qui adore les néons j’ai été servie. Mais je n’y retournerai pas 🙂

Et la chaleur… mon dieu la chaleur. Honnêtement je ne crois pas avoir déjà eu aussi chaud dans ma vie. Même la piscine du motel ne réussissait pas à nous rafraichir. Bon c’était la fête de la clim et ça j’avoue que ça m’a aussi mise mal à l’aise (mais encore une fois je savais où je mettais les pieds donc pas le droit de me plaindre).
Néanmoins on y a quand même vu des trucs cool, mon meilleur souvenir restant notre visite au musée du néon !

Quelques petites photos des rues de Vegas (prises juste avant d’entrer dans Fremont street) :


1. FREMONT STREET

Fremont street, c’est à la fois horrible et fascinant. C’est en fait un immense boulevard couvert d’un plafond de leds, qui fait de la lumière. Fremont street c’est bruyant, ça pique les yeux, ça grouille de gens, de casinos, de restaurants, de boutiques, de performeurs de rue… Bref y’en a pour tous les sens (et dans tous les sens). Bon mais voilà à la fois je n’ai pas aimé, à la fois j’ai trouvé ça dingue. Je n’avais évidemment jamais vu ça et en fait ça ne devrait pas exister tellement c’est hors norme et contraire à la nature.


2. LE STRIP

Le strip c’est un peu le même sentiment que précédemment, à la fois horrible et impressionnant… Ces hôtels immenses, ces animations et lumières. Mais trop de monde, on se balade pour voir quoi ? Des rues bordées d’hôtels. Bref pas trop mon kiff. Mais c’était quand même à voir.

3. SEVEN MAGIC MOUNTAINS

C’est un endroit un peu en dehors de Las Vegas, où j’aurais bien aimé aller mais la chaleur et la fatigue de ces jours de conduite nous ont un peu démotivées… Il s’agit d’un endroit dans le désert de l’Arizona avec des immenses sculptures de pierre colorées. Dis comme ça ça n’a pas l’air de casser trois pattez à un canard mais surt les photos que j’ai pu en voir ça a quand même l’air assez impressionnant.

4. WEST WIND LAS VEGAS DRIVE IN

Bon c’est pareil on n’a pas pu y aller en raison d’un manque de temps et surtout il faisait trop chaud, mais ça a l’air vraiment top, c’est un drive-in à l’ancienne (comme on peut en voir dans Grease 🙂 je voulais vraiment tester… Visiblement on est dans sa voiture, on choisit le canal donné sur sa radio et on peut entendre de l’intérieur de la voiture le film. J’adore le concept. À tester, vous me direz ceux qui l’ont fait ?

5. NEON MUSEUM

Si j’avais un lieu à retenir de notre escapade Vegasienne, ce serait ce musée. C’est en fait un cimetière de vieux néons d’enseignes de Las Vegas. C’est assez fascinant ces enseignes parfois immenses, ces couleurs.. moi j’adore ce type d’esthétique. Bon en revanche l’entrée n’est pas donnée et il faut obligatoirement suivre un guide pour la visite. J’avoue n’avoir pas retenu grand chose de ses explications, je voulais juste prendre des photos 😁


6. THE ARTS DISTRICT

Un quartier que j’ai trouvé quand même hyper cool à Vegas, c’est le Arts district. C’est en fait quelques rues pleins d’antiquaires (et c’est un peu ma passion). Des boutiques originales, des fripes. On y a passé quelques heures, ça nous a permis aussi de nous rafraichir dans les boutiques.





Dans le Arts District voici un petit bar hyper cool pour se rafraichir, il s’agit du ReBar.
Adresse : 1225 S Main St, Las Vegas, NV 89104

Voilà Vegas c’est fini, encore une nuit et le lendemain on prend la route direction le Grand Canyon ! Trop excited vous vous en doutez.

ÉTAPE 6 : GRAND CANYON

(2 jours)
Evidemment c’est le gros coup de coeur de notre voyage, je n’avais jamais vu d’espaces aussi grands, profonds, à perte de vue. Les formations rocheuses du Grand Canyon c’est un truc à voir avant de mourir. Check.

On y a passé deux jours, nous sommes parties de Vegas à 9h30 du matin et avons fait une halte à Williams pour déjeuner (mais je vous en parlerai dans la section route 66), et avons ensuite rejoint la partie ouest du Grand Canyon qui peut se faire en voiture.
Le lendemain nous avons fait tout le côté est qui cette fois nécessite de laisser sa voiture au parking et d’emprunter une navette (tout est très bien pensé ne vous en faites pas) pour faire les différents points de vue. Deux jours selon moi c’était parfait, moins c’est trop peu et plus c’est un peu redondant (car finalement tous les points de vue se ressemblent un peu…) sauf si vous voulez descendre dans le canyon mais là c’est une autre histoire…

1. PARTIE EST DU GRAND CANYON

Pour cette partie est du Grand Canyon nous avons donc tout fait en voiture, chaque point d’intérêt était à max 15 minutes de voiture. Voici le détail des points où nous nous sommes arrêtées :

  • Grand view point (à 1h de Williams en voiture)
  • Moran point (à 15 min en voiture)
  • Lipan point (à 10 min en voiture)
  • Navajo point (à 5 min en voiture)
  • Desert view (à 3 min en voiture)
  • Shoshone point – se garer et marcher (à 30 min en voiture)
  • 20min de marche – coucher de soleil

Le soir nous avons dormi dans un Airstream qu’on avait loué via Airbnb. C’était un peu irréel d’être là au milieu de nulle part dans le désert et de dormir dans cette caravane. J’étais pas très rassurée (encore une fois nous étions deux filles) et donc j’ai pas très bien dormi mais l’expérience en elle-même était très chouette.

2. PARTIE OUEST DU GRAND CANYON

Pour la partie ouest, nous avons d’abord déposé notre voiture au Visitor Center et avons ensuite pris la navette orange qui nous a emmenées au Yaki Point d’où nous avons fait une une randonnée jusqu’à Cedar Ridge (environ 3h AR). On n’est pas des grandes marcheuses mais ça allait. La descente évidemment easy mais la remontée (donc dans le sens inverse) a été plus rude. Mais on en garde un super souvenir. Donc il faut compter la matinée pour cette randonnée.
Ensuite on a repris la voiture qu’on a déposée au Village route transfer, et on a ensuite pris la ligne de bus rouge (les navettes sont toutes gratuites c’est vraiment top). Voici les différents points auxquels on s’est arrêtées : Maricopa Point

  • 15 min à pieds jusqu’à Powell point
  • 10 mn à pieds jusqu’à Hopi point
  • 22 min jusqu’à Mohave point
  • Reprendre bus – Abyss point (35 min à pieds)
  • 15 min à pieds jusq’à Monument creek vista
  • 30 min à pieds jusqu’à Pima point (ou bus)
  • 22 min à pieds jusqu’à Hermits rest (ou bus)

Nous en avons fait certains à pieds, certains en bus en fonction de notre fatigue du moment (j’avoue ne plus avoir souvenir.). Quoiqu’il en soit c’était fabuleux, merveilleux, et tous les superlatifs possibles. À la fin de la journée on était quand même bien K.O 🙂
Le soir on avait réservé un Airbnb à Parks, une bourgade à 1h30 de là.
















ÉTAPE 7 : LA ROUTE 66 JUSQU’À LOS ANGELES

(1 JOUR ET DEMI)
Aussi l’un de mes moments préférés du voyage, cette route mythique, le terme de road-trip prend tout son sens ici. On a fait une première partie en une journée jusqu’à Barstow, et le lendemain en reprenant la direction de LA nous avons fait quelques stops supplémentaires. Voici le détail des villes et des temps de voiture entre chaque (autant dire qu’on a bien roulé !) :

  • Williams – 1h en voiture depuis le Grand Canyon
  • Seligman – à 45 min en voiture
  • Hackberry – à 1h en voiture
  • Kingman – à 40 min en voiture
  • Oatman – à 45 min en voiture
  • Needles – à 30 min en voiture
  • Amboy crater – à 1h20 en voiture
  • Ludlow – ville fantôme – à 30 min en voiture
  • Bagdad café – stop pour drink – à 30 min en voiture
  • Barstow – à 30 min en voiture
  • Calico – ville fantôme – à 20 min de route
  • Elmer’s bottle tree ranch – à 41 min en voiture

Avant d’entrer dans le détail, petit point histoire de la route 66 : Elle fut la première route trans-continentale goudronnée en Amérique. Les Américains la surnomment The Mother Road ou Main Street USA. Pendant la Grande Dépression des années 1930 et la vague de sécheresse du Dust Bowl, c’est par la route 66 que les fermiers à la recherche d’un emploi migrèrent vers la Californie. (source Wikipédia)La route a été déclassée en 1985 mais elle fait l’objet de mesures de protection de la part de certaines associations. Elle a ainsi gardé son petit côté vintage, bien qu’un peu “disneylandisé” mais bon ça ne m’a pas dérangé outre mesure, j’étais venue aussi pour voir ça 🙂

1. WILLIAMS

Williams est une petite ville qui se résume en fait à une rue, mais quelle rue ! Des boutiques et diners à l’ancienne. J’adore. On a mangé au Goldies route 66 diner, un diner à l’ancienne comme on les aime. On y a mangé un bon burgy 🙂
Adresse : Goldies route 66 diner, 425 E Rte 66, Williams, AZ 86046

2. SELIGMAN

Idem, une rue/ville à l’ancienne. On s’est arrêtées pour flâner un peu. Il y a un endroit sympa pour manger ou boire un verre : Delgadillo’s snow cap.

3. HACKBERRY GENERAL STORE

L’arrêt d’après, on le fait au Hackberry general store. Un endroit coincé dans le temps; tout ce que j’aime. Une esthétique d’endroit désaffecté de l’Amérique profonde. En fait c’est une sorte de musée, des pompes à essence vintage, des voitures vintages, bref tout est très cool.

4. KINGMAN

À Kingman on s’est arrêtées pour déjeuner à Mr D’z 66 route diner, un diner vintage et coloré comme je les aime. C’était super bon !

5. OATMAN

Oatman est une ancienne ville minière traversée par la route 66. Abandonnée dans les années 1960 elle est devenue une “ville fantôme”. Aujourd’hui c’est une attraction un peu folklorique, avec des boutiques pour touristes. J’ai quand même beaucoup aimé, surtout parce qu’il y a des ânes partout dans la ville et que les bâtiments sont restés dans leur jus. C’est un petit voyage dans le temps.


7. AMBOY CRATER

Amboy Crater n’est pas un passage obligé, mais comme il est sur le chemin pour rejoindre LA via la 66, on s’y est arrêtées. En gros c’est un cratère de volcan éteint qu’on voit d’un peu loin. La nature autour est quand même jolie, et toujours ces grands espaces qui me font rêver. C’était quand même un arrêt sympa mais si vous êtes pressés pas indispensable.





8. LUDLOW

Ludlow est un tout petit village fantôme, constitué d’en fait que d’une seule maison abandonées (oui.). Bon on y est allées parce que j’adore vraiment le côté abandonné des choses, mais c’est vrai que ce n’est pas un incontournable non plus.

9. BAGDAD CAFE

Le Bagadad Cafe c’était un indispensable pour nous, un lieu connu de la culture populaire. Au delà du fait que le café en lui-même est hyper cool, le lieu dans lequel il s’intègre est un peu hors du temps, rien autour si ce n’est la route à perte de vue.


10. CALICO

Calico c’est une autre ville fantôme, la plus disneylandisée de celles qu’on a vue mais aussi la mieux conservée. L’entrée est payante (10$ il me semble) mais ça vaut le coup. On se croirait dans un Far west en arpentant les rues de cette ville complètement faite de bois.



11. ELMER’S BOTTLE RANCH

Sur le chemin, petit détour par Elmer’s bottle ranch. Un endroit assez étonnant, une sorte de forêt d’arbres de bouteilles en verre. En gros un mec du coin a décidé de créer tout plein de sculptures avec des bouteilles en verre et ça donne un truc plutôt fun à visiter. Une jolie petite hâlte. (et c’est gratuit).

12. LES ANTIQUAIRES DE LA ROUTE 66

Sur notre chemin nous sommes tombées sur des magasins d’antiquités/fripes, comme je les adore on s’est arrêtées pour les visiter. J’aime le foisonnement de ces boutiques dans lesquelles on peut tomber sur les pires comme les meilleurs objets souvenir.
Adresse : All aboard Antiques and Unique,19176 National Trails Highway


Et voilà, c’était la dernière étape avant d’arriver à Los Angeles !

ÉTAPE 8 : LOS ANGELES

(3 JOURS EN COMPTANT 1 JOURNÉE À UNIVERSAL STUDIOS)

Los Angeles je n’en garde pas un excellent souvenir. Ce n’est pas du tout le type de ville que j’aime : pas très beau, pas très charmant, on ne peut rien faire à pied, super cher… Un peu trop éloigné du modèle de ville européenne pour moi. Pourtant j’ai été bercée à la série Beverly Hills qui me faisait rêver étant jeune…

Il faut croire qu’après avoir vu toutes ces belles choses de la nature au début du voyage, Los Angeles a eu un petit goût de too much big city. Il y a heureusement quand même eu des moments sympa, je vous mets ici mes highlights comme ils disent :

1. SANTA MONICA PIER

C’est le Los Angeles rêvé, coloré, édulcoré, une promenade en bord de mer avec ses planchers de bois et son parc d’attraction. On y fait une promenade très agréable, en fin de journée les couleurs sont très belles.


2. VENICE BEACH

Bon pareil c’est la vue de mon enfance, dans les séries des années 90 on nous vend du Venice Beach avec des blondes peroxydées et des bodybuildés à moitié à poil. Et bin… c’est à peu près ça. Non en vrai c’était marrant de se balader sur cette allée mythique, beaucoup de choses (gens) à observer.

3. OLVERA STREET

Olvera street c’est une petite rue trop chou avec une sorte de petit marché, on se croirait un peu en Amérique du sud. Y’a de la couleur, des petites places, des fleurs… Bref c’est joli.

4. WALL DISNEY CONCERT HALL

Si je devais retenir une chose de LA c’est ce lieu, ce bâtiment est absolument magnifique. Oeuvre de Frank Gerhy inaugurée en 2003, sa façade en acier inoxydable prend la lumière comme aucune autre, et sa structure faite de courbes et d’angles brisés est vraiment harmonieuse et impressionnante. Je l’ai photographié mille fois tellement j’ai aimé ce bâtiment. Je n’y suis pas entrée car c’était vraiment l’extérieur qui m’intéressait. J’ai préféré entrer dans le musée dont je vous parle après à la place. Adresse : 111 S Grand Ave, Los Angeles, CA 90012, United States

5. THE BROAD MUSEUM

Avec New-York, Los Angeles est la ville de l’art contemporain. The Broad Museum est un musée tout récent qui a ouvert ses portes en 2015. On y expose des artistes contemporains/modernes star comme Jeff Koons, Cindy Sherman, Ed Ruscha ou encore Andy Wharol. L’architecture du bâtiment est en elle-même très intéressante, j’ai beaucoup aimé ce gros cube posé là avec un bardage très futuriste. Je recommande la visite de ce musée, en revanche pensez bien à réserver sur internet pour éviter de faire la queue 🙂
Adresse : 221 S Grand Ave, Los Angeles, CA 90012
https://www.thebroad.org/


7. MELROSE AVENUE

Melrose Avenue est un endroit plutôt cool de Los Angeles, avec plein de boutiques branchées et de restaurants sympas.


8. GRIFFITH OBSERVATORY

L’observatoire c’est un peu un passage obligatoire d’une visite de L.A. On y est allées en Uber et on est redescendues en bus (c’téait tout à fait faisable en bus). Une belle vue sur la ville, on n’a pas vraiment visité l’Observatoire mais pour la vue ça vaut le coup !

7. UNIVERSAL STUDIOS

Notre dernier jour à LA nous l’avons passé à Universal Studios. C’était une superbe journée, on en a pris plein les yeux et on a eu bien du fun. Bon je reproche quand même à ce parc d’attraction très très cher (100 balles l’entrée quand même) de proposer essentiellement (voire uniquement) des attractions avec des écrans 3D. C’est pas du type Disney où on fait du roller coaster ou bien on rentre dans des vrais univers construits en carton pate. Là tout est numérique…
Mais bon j’ai quand même passé un super moment.


Nous en avons fini avec L.A. 3 jours c’était bien suffisant et nous sommes heureuses de reprendre la voiture pour retourner à la nature ! direction Santa Maria en passant pas Santa Barbara (non ne chantez pas.)

ÉTAPE 9 : DE L.A. À SANTA MARIA

Donc direction Santa Maria par la côte en passant par Santa Barbara. On a fait des petites haltes dans de très beaux endroits. Voici notre itinéraire pour cette journée :
El Matador beach – à 1h15 en voiture de L.A.
Santa Barbara – à 1h de voiture
Santa Maria – à 1h de voiture
Dunes de Santa Maria

1. EL MATADOR BEACH

Premier arrêt à El Matador beach, une plage magnifique de la côte Pacifique. On arrive par un immense escalier qui descend vers la plage, superbe.


2. SANTA BARBARA

Second arrêt à Santa Barbara. On commence par aller se promener sur la jetée, typique (dans mon imaginaire de série TV) des promenades de côte américaine. On voulait déjeuner au Santa Barbara Sellfish Company mais trop de monde. J’en ai lu que du bien si vous avez plus de chance que moi.


Puis on est allées se promener dans la rue principale qui s’appelle State street. Santa Barbara est une ville très charmante, ce n’est pas un incontournable mais c’est une halte rafraichissante sur le chemin qui mène de L.A à Big Sur.

3. LOMPOC CHAMPS DE FLEURS

La prochaine étape est un petit échec personnel, j’avais trouvé l’info sur internet, qu’un grand champ de fleurs magnifique était visible à Lompoc, non très loin de Santa Barbara. Bon bien nous y sommes allées, et sommes reparties bredouille. Je pense que ce n’était pas du tout la saison (oui bon on était en plein mois d’août ça n’aide pas). Néanmoins si vous y êtes à la bonne saison et que vous avez plus de chance que moi, voici ce que vous pourriez y voir (apparemment c’est sur Central Avenue et Union Sugar avenue) :

Vous me direz si vous réussissez à les trouver ! Je n’ai quand même pas perdu mon temps en allant à Lompoc car j’ai pu tomber sur un ancien Drive-in, abandonné, comme je les aime.

4. RANCHO GUADALUPE DUNES

Après cet échec on reprend la route pour arriver dans la ville où nous allons passer la nuit : Santa Maria. La ville en elle-même n’a pas d’intérêt; ce qui en a au contraire, ce sont les dunes de Rancho Guadalupe qui se situent dans la ville.
Ces dunes sont absolument magnifiques et sont vraiment à voir. Nous y sommes allées pour le coucher de soleil c’était vraiment magnifique. C’est un endroit protégé donc tout n’est pas accessible. A voir absolument !



ÉTAPE 10 : BIG SUR ET LA CÔTE PACIFIQUE

Pour vous décrire Big Sur, Wikipédia va m’aider : Big Sur désigne une partie de la côte californienne, à l’ouest des États-Unis. Cette partie s’étend sur environ 140 km entre la ville de Carmel au nord et San Simeon. Elle a été créée par la collision des chaînes côtières du Pacifique, plus précisément la Santa Lucia Range avec la plaque de l’océan Pacifique. Les paysages de Big Sur sont constitués de falaises qui semblent tomber à pic dans l’océan.

Pour parcourir le chemin de Santa Maria à San Francisco nous avons donc choisi de passer par la côte Pacifique. Le chemin en voiture est plutôt facile bien que parfois un peu tortueux. En plein mois d’août il y avait de la voiture mais ça restait raisonnable. Mais surtout le chemin est magnifique, en gros on longe la côte tout le temps, donc vue sur l’océan imprenable. Des points de vue magnifique, j’avais envie de m’arrêter partout… On a mis une journée à faire le trajet Santa Maria –> Monterey, en prenant notre temps et en nous arrêtant dans plein d’endroits superbes. Voici les temps de parcours entre chaque point d’intérêt :

  • Piedras blancas – à 1h30 en voiture depuis Santa Maria
  • McWay falls – à 1h15 en voiture
  • Henry Miller Memorial Library – à 15 mn en voiture
  • Beach trail – à 15 min en voiture – 25 min de marche pour aller à la plage
  • Bixby creek bridge – à 10 min en voiture
  • Point Lobos – à 15 min en voiture

1. PIEDRAS BLANCAS

Piedras Blancas est le premier arrêt que l’on a effectué sur notre chemin vers Big Sur, donc on est sur la côté, un espace protégé en raison de sa flore et surtout sa faune puisqu’on peut y voir des éléphants de mer ! C’était génial il y en avait des dizaines. Alors non on peut pas s’approcher, et heureusement d’ailleurs, mais juste de les voir au loin se mouvoir et se tortiller dans le sable c’était incroyable. Le cadre est aussi magnifique avec la roche et la végétation qui se confrontent au bleu de l’océan.

2. MCWAY FALLS

Il s’agit de petites cascades, qui sont intéressantes plutôt par le cadre idyllique dans lequel elles se trouvent. On peut les observer d’en haut (vous verrez il y a un petit parking et une corniche pour se poser et regarder). Bon il y avait du monde qui les regardait donc on n’est pas restées longtemps, mais c’était vraiment très beau à voir.

3. HENRY MILLER MEMORIAL LIBRARY

Notre prochain stop c’est dans un endroit particulier qu’on l’a fait : l’Henry Miller Memorial Library. Un endroit un peu coupé du monde et du temps, il s’agit d’un Memorial consacré à l’auteur Henry Miller, mais aussi un centre d’art et de spectacle, et une librairie. Bon j’avoue que je ne connaissais Henry Miller que de nom, il a vécu dans cet endroit et on l’a transformé en mémorial après sa mort en 1980. Le lieu est vraiment paisible, au milieu de la forêt. La maison est faite en bois et la décoration très bohème. J’ai adoré ce petit stop agréable.

4. NEPENTHE RESTAURANT

Juste à côté du Mémorial il y a un restaurant que j’avais repéré mais comme on est arrivées là après l’heure du dej on ne s’est pas arrêtées; il s’agit du Nepenthe restaurant. Dans un cadre idyllique avec vue sur l’océan, ça avait l’air vraiment beau. La nourriture est en revanche assez cher, mais on paye le cadre…

5. BIG SUR RIVER INN

Le Big Sur river Inn est un hôtel restaurant dans lequel nous n’avons pas pu nous arrêter mais qui a l’air hyper charmant pour une pause. C’est un bâtiment fait de rondins de bois au bord de la rivière. Il y a même un petit banc dans la rivière pour se pauser. Je ne l’ai donc pas teste

6. BEACH TRAIL

Le beach trail est comme son nom l’indique une petite randonnée pour arriver jusqu’à la plage. C’est plus une petite marche qu’une randonnée puisqu’elle ne dure que 25 minutes (donc 50min aller/retour). Il faut garer sa voiture non loin de l’Andrew Molera state Park et prendre ensuite le petit chemin (sur Google il s’appelle “beach trail”) qui vous mène jusqu’à une jolie plage préservée.


7. BIXBY CREEK BRIDGE

Ce pont est un must see de ce trajet, il est vraiment magnifique. Il fait la liaison entre deux falaises, donc le mix entre cette prouesse technique et la nature est superbe.

8. MONTEREY

Le dernier stop de cette journée se fera à Monterey où nous passons la nuit. Nous sommes allées sur le Fisherman’s wharf (en gros la promenade) qui était très sympathique.



FIN : RETOUR À SF

Le lendemain c’est le retour à San Franscisco pour rendre la voiture et prendre l’avion. Nous avons mis 2h20 depuis Monterey or arriver à SF.

Voici le Google maps du séjour avec toutes les adresses :

Vanessa

Un commentaire sur “Road-trip sur la côte ouest des États-Unis (2 semaines).

  1. Long time supporter, and thought I’d drop a comment.

    Your wordpress site is very sleek – hope you don’t mind me asking what theme
    you’re using? (and don’t mind if I steal it?
    :P)

    I just launched my site –also built in wordpress like yours– but the theme slows (!) the site
    down quite a bit.

    In case you have a minute, you can find it by searching
    for “royal cbd” on Google (would appreciate
    any feedback) – it’s still in the works.

    Keep up the good work– and hope you all take care of yourself during the coronavirus scare!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *